Nutri-Score : allié ou ennemi minceur ?

Nutri-Score : allié ou ennemi minceur ?

Désormais omniprésent dans le commerce, le nutri-score est jugé fiable par certains, inutile par d’autres. Il possède en réalité des avantages et des inconvénients, notamment pour les personnes en perte de poids.
FITBODYCURVE vous donne toutes les informations essentielles sur le nutri-ccore afin de vous aider à atteindre votre objectif minceur dans les meilleures conditions. À nos côtés, prenez le contrôle sur votre poids et votre silhouette de façon saine et durable.

Qu’est-ce que le nutri-score ?

Les origines

Le nutri-score voit le jour en France en 2017. Ce système d’étiquetage nutritionnel affiché sur l’emballage des produits alimentaires industriels est mis en place par L’Agence nationale de santé publique, aussi appelée “Santé publique France”.
L’objectif premier du nutri-score est d’informer tous les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des aliments issus de l’industrie alimentaire. Le logo du nutri-score se présente alors comme le juge des produits transformés, en donnant à ces derniers une note allant du A vert foncé au E orange foncé en fonction des critères d’évaluation.

Comment le nutri-score est-il calculé ?

Il s'agit d'un score allant de 0 à 100, 0 étant le mieux et 100 le pire :

0 à 15 A Vert foncé
16 à 20 B Vert
21 à 25 C Orange clair
26 à 30 D Orange foncé
31 à 40 E Rouge

 

Les éléments qui font baisser la note jusqu'à 0

Voici ce qui se dit :

  • Fibres : 0,5 point par gramme
  • Protéines : 0,2 point par gramme
  • Fruits et légumes : 0,3 point par gramme
  • Légumineuses : 0,5 point par gramme
  • Fruits à coques : 0,7 point par gramme
  • Huile de colza, de noix et d'olive : 0,8 point par gramme

Les éléments qui font augmenter la note jusqu'à 100

Voici ce qui se dit :

  • Énergie : -0,5 point par kilocalorie
  • Acides gras saturés : -0,7 point par gramme
  • Sucres : -0,8 point par gramme
  • Sel : -0,3 point par gramme

Le calcul

Le nutri-score se calcule sur sur la composition des aliments pour 100g ou100 mL du produit fini. La note finale est attribuée sur la base d’un score, qui est calculé à partir des critères suivants :

  • la teneur en nutriments et en aliments à privilégier
  • la teneur en nutriments à limiter

Alors que le nutri-score valorise les fibres, les protéines ou encore les fruits et les légumes dans son calcul, il désavantage au contraire le sucre, le sel, les acides gras saturés... Une valeur énergétique élevée, exprimée en kilocalories (kcal), est également discriminée.


Le nutri-score, un allié pour la perte de poids

Si le nutri-score a pour but d’aider les consommateurs à réaliser des choix éclairés au moment des courses, il s’adresse encore plus spécifiquement aux personnes ayant la volonté de perdre du poids ou de maintenir leur poids. Il est donc préférable de donner la priorité aux aliments classés A ou B (vert), voire d’éliminer les produits étiquetés C, D et E de leur régime alimentaire pour mieux gérer votre apport calorique au quotidien.
Le nutri-score peut également inciter les industriels à revoir la qualité nutritionnelle de leurs produits en cas de score inférieur à B. Grâce à lui, on peut peut-être espérer une transformation plus ou moins radicale des rayons des supermarchés d’ici quelques années, vers une alimentation plus équilibrée et moins transformée, même si son affichage n’est pas encore obligatoire.

Le nutri-score, un faux-ami minceur

À ce jour, une huile d’olive peut être notée C par le nutri-score, quand un soda est étiqueté B. Cela s’explique par le fait que l’huile est exclusivement constituée de lipides, dont une dizaine de grammes d’acides gras saturés pour 100 g de produit fini, et nécessairement riche en calories. Il est cependant rare de consommer 100 g d’huile d’olive sur un repas, une journée, voire une semaine complète…

Autrement dit, le nutri-score dans sa version actuelle manque parfois de cohérence. Son système d’évaluation ne prend pas non plus en considération la présence d’additifs, d’agents conservateurs ou de colorants dans des produits qui en contiennent pourtant une quantité plus ou moins importante.

Le nutri-score est donc un outil complémentaire à la déclaration nutritionnelle obligatoire présente sur l’emballage de tous les aliments industriels. Nous vous conseillons ainsi de ne pas vous fier aveuglément au logo du nutri-score dans le cadre de votre perte de poids. Consultez toujours la liste d’ingrédients et le tableau des valeurs nutritionnelles pour faire des choix adaptés à votre objectif minceur. Privilégiez enfin les aliments bruts ou peu transformés (fruits, légumes, pâtes, légumineuses...) par rapport aux produits transformés et ultra transformés dont le nutri-score peut s’avérer trompeur pour les personnes dont les connaissances en nutrition sont partielles.

En lire plus

Pourquoi les légumes font-ils maigrir ?

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Subheading

Heading

Regarder les vrais effets de nos gélules